Jambalaya ! Jambalaaaayaaaa !!!

13335751_1361652817184997_4712636044555493753_nSuperbe soirée hier au soir, musique (Vilain Creviss'), cuisine, et guinche au final? Pour continuer la fête une nouvelle rubrique de Pepe Zèbro, la recette de la Jambalaya et un zeste de Montalban . Jambalaya de poulet, crevettes et chorizo ingrédients_ 4 cuisses de poulet entières • 15-20 crevettes • 300g de chorizo bien épicé et maigre • 1 oignon • 2 poivrons vert • 4 branches de céleri • 4 feuilles de laurier • 4 branches de thym • 6 gousses d’ail • 1-2 petits piments rouges • 400g de tomates concassées • 1,5 litre de bouillon de volaille • 700g de riz long • sel & poivre • Macis : 4 g Pistils de safran : 3 g piment de cayenne • huile d’olive • persil frisé Couper les cuisses du poulet au niveau de l’articulation pour obtenir 8 morceaux de poulet (attention il s'agit d'une opération chirurgicale délicate, sang froid et concentration sont nécessaire, une séance de Qi Gong peut être bienvenue, ). Assaisonner les morceaux de poulet avec le sel & le poivre, et un peu de piment de Cayenne ou piment d'Espelette. Dans une grande poêle (wok c’est mode!) faire revenir séparement les morceaux de poulet, les crevettes décortiquées puis saisir vivement le chorizo coupé en rondelles dans l'huile d'olive, l’ensemble doit être doré, réserver.. Dans une poêle à paella*, et oui le jambalaya ressemble étrangement à une paella faire dorer dans un peu d'huile, l'oignon, et le céleri coupé en rondelles, ajouter le riz et remuer jusqu'à ce que les grains soient translucides (le laisser cuire jusqu'à ce qu'il perde sa couleur opaque ou nacre et devienne un peu transparent !!! ) Le plus difficile, comme le disait si bien Lao Tseu "tellement translucide que ta casserole parait vide " . risotto_04Incorporer le poulet, les crevettes, le chorizo, les poivrons épépinés et coupés en morceaux ( un plus,  les grillés au four et enlever la peau), les tomates concassées, le concentré de tomate, le thym, le safran, le bouillon de volaille ( Une carcasse de votre poulet, des légumes, quelques herbes ... si vous disposez d'un peu moins d'une heure), saler & poivrer avec 2 pincée de poivre de Cayenne finaliser avec 6 pincée(s) de Piment d'Espelette. Attention le riz, qui est une bête sournoise et déteste être délaissé, il en profite parfois pour attacher et brûler !!! Gouter et rectifier l’assaisonnement. Éteindre le feu et ajouter une poignée de feuilles de persil frisé, déguster, c’est prêt! Fais dodo pendant que pop et mom ça va au bal… laisse les bons temps rouler man ....musica ? * Le mot peut aussi provenir de l'arabe بقايا العرب (baqaella) qui signifie les restes.     rose d'alexandriePour vous laisser en appétit, un extrait de Manuel Vazquez Montalban dans La Rosa de Alejandría (La rose d'Alexandrie. À la question, sur les raisons de l’attachement parfois démesuré que montre son héros Pepe Carvalho pour la cuisine. Montalbán répond/ “ nul écrivain ne saurait être tenu pour tout à fait responsable de la conduite de ses personnages ! Selon lui, la cuisine est une métaphore de la culture : « Manger, c’est tuer et ingurgiter un être qui a été vivant (…). Si nous dévorions l’animal mort ou la laitue arrachée tels quels, d’aucuns diraient que nous sommes sauvages. Mais si nous faisons mariner la bête en vue de l’accommoder plus tard avec des herbes de Provence et un verre de vin vieux, alors nous avons mis en œuvre une délicate opération culturelle ! “   Le riz au Sardine Videz les sardines en les laissant entières. Ecaillez, rincez et séchez-les. Equeutez et lavez les épinards. Hachez-les grossièrement au couteau. Pelez et émincez les gousses d’ail. Coupez en deux et épépinez et détaillez la tomate en petits cubes. Coupez en deux, épépinez et coupez en dés réguliers le poivron. Chauffez l’huile dans une grande poêle (à paella), mettez-y l’ail et le piment à frire. Réservez-les. Saisissez les sardines 2 min de chaque côté dans cette huile aromatisée. Réservez. Remplacez-les par la tomate. Hachez le piment. Ajoutez-le dans la poêle ainsi que le poivron et l’ail. Versez le riz, remuez jusqu’à ce qu’il devienne translucide. Salez et poivrez. Ajoutez les épinards. Arrosez d’1/2 litre d’eau bouillante, attendez la reprise de l’ébullition, couvrez d’un papier sulfurisé et laissez cuire à feu doux (ou four)  20 à 25 mn (selon la qualité du riz). Cinq  mn avant la fin de la cuisson, posez délicatement les sardines sur le riz.

Les recettes de Pepe Zébro

Musica .......  

Si si c’est possible ?

La Sagrada Familia ne domine pas Lyon du haut de la colline de la Croix-Rousse et les Ramblas ne débouchent pas sur la place des Terreaux. Raison de plus de se préoccupé de Barcelone, une ville ou Ada Colau et d'autres ont peut être réenchanté le domaine de la politique. Et on a tant besoin?   adacolau - capture  

Comment des activistes du scratches de l’occupation

Ont ils réussit à prendre le pouvoir dans une mairie de plus de 1,6 millions d’habitants ! Les scratches sont ces actions radicales menées par Ada Colau et les activistes de la PAH pour dénoncer, un à un, devant leur domicile, les députés “complices” des expulsions immobilières. À l'époque, qui aurait parié qu'Ada Colau allait trouver une majorité sur son nom dans les urnes.

“David contre goliath. Incroyable ce que nous avons réalisé en si peu de temps. Une fois de plus, nous avons montré le pouvoir qu'ont les gens si nous nous unissons par des objectifs communs”, nous dit Ada Colau, deux jours après sa victoire à la mairie de Barcelone. Ce qui ne l’empêche pas le soir même, malgré les multiples sollicitudes, d’être volontaire pour participer au décompte que la fundació arrels (www.arrelsfundacio.org/es/ ) fait chaque année des personnes qui dorment dans les rues de Barcelone.

  si sepuede-cap4  

Si la majorité de la presse française a résumé ces succès municipaux à des victoires de Podemos, ce n'est pourtant pas le cas : ce sont des plateformes citoyennes qui ont remporté ses élections. Organisées sur des principes d'horizontalité, elles sont en lien direct avec les mouvements sociaux. À Barcelone,, c’est 73 assemblées de quartier qui ont été créées pour mener campagne dans la rue. L'avocat Jaume Assens définit ainsi l'un des concepts-clés de la jeune formation : "la confluence". La plateforme, pour former une majorité dans les urnes, applique une méthode boule de neige: agréger du vieux et du neuf, des partis institutionnels comme des mouvements sociaux ou culturels. S'entendre, par-delà les identités politiques des uns et des autres, sur des objectifs concrets, pour "récupérer Barcelone". L’objectif est ambitieux : transformer un mouvement citoyen participatif en une majorité dans les urnes, en utilisant notamment l’internet comme force de frappe. Un véritable débat s’installe sur la toile, dépassant ainsi le cadre institutionnel et laissant la parole à tous.

 

Une primaire citoyenne, est lancé le 12 février 2015

  si se puede2capture  

Pour désigner les candidats et prioriser les mesures programmatiques. Pour participer au vote, il suffit tout simplement de s’inscrire sur le site de « Barcelona en Comú ». Ouverte à l’ensemble des personnes, quelle que soit leur nationalité, résidant dans la commune de Barcelone, âgées de plus de 16 ans, et s’engageant sur la charte éthique. A l’issue de la période des primaires, Ada Colau, seule candidate, est désignée par près de 92% des 4583 votants. Les résultats détaillés des différents votes sont disponibles en ligne. Le programme, lui, part des propositions faites sur le site, mais aussi lors des assemblées de quartier et des groupes de travail ouverts à tous. Parmi les engagements plébiscités, on trouve : la prévention des expulsions pour raisons économiques, la garantie d’un « approvisionnement minimal », le droit à l’alimentation pour les enfants et les adolescents, la construction de logements sociaux, le refus des projets « contraires au bien commun », la municipalisation de l’eau, la tarification sociale des transports en commun. Ces propositions ont été traduites sous forme de contrat municipal.

L'une d'elles est très symbolique : la remise en cause du modèle économique de la ville, basé uniquement sur un tourisme étranger qui amène 16 millions de visiteurs chaque année, destructeur de toute une vie sociale, symbole au combien de Barcelone. Des moyens sont proposés pour stopper cette “monoculture touristique “ qui transforme la ville en parc d’attraction et chasse les foyers modestes de leur quartier : stopper le développement des hôtels de luxe, projet souvent pharaoniques, mais aussi créer une monnaie locale pour relocaliser l’économie. On trouve aussi la piétonnisation d’une partie du centre-ville, la création d’un abonnement aux transports en commun à 50 euros pour toute l’agglomération, la création d’une agence locale de l’énergie pour contrer les grandes compagnies du secteur et développer l’énergie renouvelables. Barcelone en Comú prévoit également de réduire les salaires des élus (2200 euros) et d'éliminer les voitures officielles. Contre les expulsions qui continuent, le projet prévoit de taxer les spéculateurs notamment les banques qui détiennent des logements vides, ainsi que la mise en place d’une nouvelle taxe pour les compagnies d'électricité, pour leur occupation de l'espace public.

 

Ce programme est-il écolo ? Il est "décroissant, mais sans le dire parce que sinon ils vont tous nous tomber dessus " David Llistar.

  si se puede3capture  

Le philosophe Paul B. Preciado, dans un interview sur Médiapart, revient sur le succès des candidatures citoyennes en Espagne. Il fait le lien avec une longue tradition du "communisme libertaire" mêlé d'utopie, vivace en Catalogne. Et l’explique ainsi: “Ce sont des partis politiques nouveaux, qui ne reproduisent pas la structure des professionnels de la politique, qui n'ont ni l'argent, ni les réseaux des partis "installés ". Dans la victoire d'Ada Colau, il y a plusieurs choses qui ont compté, et qui sont assez extraordinaires. D'abord, la mobilisation des classes moyennes appauvries, précarisées par la crise après 2008. Cette politisation est le résultat d'un travail extraordinaire, mené par Ada Colau et la PAH [la plateforme anti-expulsions immobili qui a su élargir cette expérience et sa force de transformation au-delà de ce réseau d’activistes. Avec la PAH, on touche à la question du logement, de l'habitat, de la survie, de la vulnérabilité du corps. La PAH a su organiser la vulnérabilité pour la transformer en action politique. La comparaison est trop forte, mais pour moi, il s'est passé un tout petit peu quelque chose comme les luttes pour les malades du sida dans les années 80. Cela a servi de levier pour repolitiser toute une classe qui traversait une énorme dépression politique. La capture des désirs par le capitalisme néolibéral produit une déprime collective, qui s'exprime sous la forme d'une dépolitisation totale. En inventant des techniques politiques nouvelles, comme le scratche, Ada Colau et d'autres ont réenchanté le domaine de la politique. C'est sans doute ce qu'il y a de plus beau dans leur victoire. Les corps sont sortis dans les rues, et la ville entière a été repolitisée par leur présence."

 

Et, quand est il aujourd’hui !

 

  Ada Colau "Beaucoup ont pensé que nous ne pourrions pas gouverner. Nous l’avons fait. Aucun parti traditionnel, en minorité* comme nous le sommes, ne pourrait gouverner. Si nous y parvenons c’est parce que nous nous appuyons sur les habitants" (en catalan,  la gent ).  Le bilan d’une année de mandat est loin d’être négligeable : actions pour l’emploi et baisse du chômage (certes, dans une conjoncture favorable) ; récupération de 200 logements de la Sareb (la banque en charge de la liquidation des logements expropriés par les banques), pour les reconvertir en logements sociaux ; arrêt de 653 procédures d’expulsion ; sanction à l’encontre des propriétaires de logements touristiques illégaux (696 logements objets de sanctions) ; mise en place de la re-municipalisation des crèches ; aides sociales accrues, la municipalité travaille à une meilleure répartition de l’espace urbain, notamment en faveur des piétons ; la réduction de la vitesse autorisée. Barcelone s’est déclarée « cité refuge » et a triplé les ressources dédiées à l’accueil de réfugiés.

Toutefois, certaines associations représentatives de la population critiquent la lenteur du système administratif municipal. Elles critiquent aussi la gestion de certains dossiers, comme ceux du comportement de la police municipale, de la grève des transports publics ou encore des « manteros » (les vendeurs ambulants).

  Un débat comme on les aime, tapas et convivialité, --Barcelone, d'un projet social au pouvoir municipal-- Montserrat Emperador Badimon, maîtresse de conférence en science politique à l'Université Lyon 2, fera une présentation de l'experience politique qui se joue à Barcelone. Mercredi 7 décembre 20h à la Coopérative du Zèbre (ouverture 18h)  

Franck Bonnéric

  *A Barcelone, la liste Barcelona en Comú (Barcelone en Commun), menée par Ada Colau, était arrivée en tête avec 11 sièges (sur 41) et 25 % des voix. Ada Colau avait été investie, le 13 juin (par 21 voix sur 41), pour un mandat de quatre ans, avec l’appui du PSC (Parti Socialiste Catalan), d’ERC (Esquerra Republicana de Catalunya) et de la Cup (Candidatura d’Unitat Popular). ** Plusieurs organisations ont d’ailleurs participé à ces travaux. On y trouve notamment l’ICV (Iniciativa per Catalunya Verds), EUiA (Esquerra Unida i Alternativa), Process Constituant (Procés Constituent a Catalunya) et Podemos. Ces quatre organisations valideront à posteriori cette charte éthique, qui fut finalement adoptée définitivement le 4 décembre 2014. Ils seront rejoints par le petit parti vert EQUO, portant à cinq le nombre d’organisations politiques soutenant officiellement la démarche. La CUP (Candidatura d’Unitat Popular) qui a participé au début des travaux s’est retiré du processus notamment en raison de la participation d’ICV qui avait déjà fait partie de la majorité municipale, hasard elle obtient des élus qui vont permettre à la liste de prendre la mairie.

Céline Passerieu

On l'accueillait il y  a un an, l'occasion de découvrir  un talent graphique que l’on aime bien à la Coop . Elle travaille en technique mixte utilisant graff, pochoirs, huile, spray, aquarelle. Son univers est visible sur les réseaux sociaux avec tous les mois 4-5 planches nouvelles. Pas besoin de chapeau pour une chronique de la vie ordinaire, il suffit de cliquer pour s’envoler pour le voyage dans un monde que vous côtoyez quotidiennement , Rue des Perchées c’est le titre de la chronique graphique qu’elle anime sur le journal le Zèbre. Le virtuel c'est sympa, mais cache bien des choses, alors venez la découvrir au mois de septembre à la Coopérative du Zèbre. Un monde que l'on a vraiment envie de vous faire découvrir.    

Porque te vas

On fait des buffets, des concerts des débats , on ouvre régulièrement le jeudi et de temps en temps, on vous parle d’autre choses,  un article de nos amis du Zèbre.  Bises les amoureux ........ Une chronique aléatoire, parut dans le Zèbre où on vous parle cette semaine du livre de Fabienne Swiatly “Du côté des hommes”, de la Brasserie George, d’une rencontre virtuelle avec Léo Ferré, Édith Piaf, Secos et Gégé, La Gale ... lathenanaDimanche 8 mai, coup de téléphone matinal, je sors des brumes d’une soirée de folie, loin des sentiers lumineux et de la nuit des barbus sonores… Laurie la sublime, la Fabulous, graphiste et rédactrice, entre autre au Zèbre, m’annonce qu’elle est de passage. Son TGV arrive à 12 heures. On se donne rendez-vous à la brasserie Georges, un lieu mythique, crée par la famille Rinck et vendu par le dernier de la lignée il y a quelques temps à un groupe ! Beaucoup de choses on changé depuis dans les années trente où Édouard Herriot y mobilisait ses troupes dans de vastes banquets républicains où la laïcité était le point de rassemblement. Elle fut Deutsches Kameradschaftshaus pendant la guerre, mais ne vous trompez pas en regardant le carrelage vous n’y trouverez pas de svastiska ( une des nombreuses fausses rumeur qui hante ce symbole de la lyonnaise touch). Je me suis installé à la table n°126 celle d’édith piaf, pas trop loin de celle de Léon Blum et Paul Verlaine(128), commandé un Chenas, un des rares beaujolais qui surnage dans la médiocrité du nord lyonnais, quand je vois arriver Laurie. Comme à son habitude, elle attire tous les regards, grand manteau noir relooké par notre ami…. Doc Martin et jupe de cuir rouge à “ras le bonbon*”. Je me met à rapper : "La the nana, c’est dans la voix et dans le geste, la the nana, c’est the nana avec un geste ….. La the nana c’est des baisers et des caresse La the nana , à t’défoncer le tiroir caisse". Laurie me tape la bise :

- “Boujou, ma poule, quel accueil manque plus que le beat box…. - Amour et Anarchie, La the nana… Tu sais que c’est les Rolling Stone qui devaient l’accompagner à la place des Zoo, tu t’imagines? Moi je me suis fadé le dernier de Christophe dans le TGV. Toujours aussi classe, y a plus que les vieux dinosaures qui m’attirent. Hé tu sais, je sors de la gare et je tombe sur Secos votre adjoint à la sécurité, il se la pète grave. Une coupe de champ à la main, il inaugurait des nouveaux chrysanthèmes …… Y manquait plus que votre Gégé, genre Don Vito Corleone, si tu as un problème viens me voir. Ton quartier, gars, c’est le Bronx Underground, je vais m’en occuper. Il est ouf ou il a Alzheimer ton maire. P’utain c’est de la dynamite De Niro Alan Vega,les Black Panthers, le rap, tout sur les pentes. À la Coop vous allez augmenter votre chiffre d’affaire, t’as pas pensé à faire des Airbnb! Ouais je crois qu’il a pété un câble, il se " frêchise " sans le soleil de la vie, tu sais la dernière, il vient de ressortir le projet sur l’ancienne école des Beaux-arts, le même qu’il y a 10 ans et qu’aucun promoteur n’avait voulu suivre, à peine relooké, un immeuble pour les vieux bourges (7000 euros le mètre carré). Alors que depuis deux ans, la mairie du premier bosse sur un projet de Coopérative culturelle, un projet créatif comme il pourrait s’en faire à Barcelone ou Berlin… je crois qu'il y a une pétition, déja plus de 5000, tu peux la signer ? Et il vient même de sortir un projet sur Perrache, comme il ya quarante ans, le fluo en plus.  Une superbe photo, il a simplement oublié le prix de l'opération

Je lui sers un verre de Chenas et commande une andouillette Bobosse (aka René Besson) et un tartare, évitant la célèbre choucroute qui selon les rumeurs a perdu beaucoup de panache. Laurie : “J’ai terminé hier au soir le livre “Du côté des hommes” de Fabienne Swiatly que tu m’a envoyé. Pas mal, je comprends pas que la presse n’en parle plus. Maintenant que Virginie est au jury du Goncourt, il pourrait s’intéresser aux auteurs lyonnais. D’ailleurs, tu sais pourquoi elle a accepté ? Je la vois bien entre deux plats et 3 Côte de Nuit parler avec Pivot de la renaissance de l’éléctro punk lyonnais. Elle devrait peut être sortir avec Julien Leppers ! Tu vois je change pas, toujours aussi caustique, en tout cas j’aime bien son disquaire, à Despentes, le redac du Zèbre a fait un bon article sur elle. Tu vois je le lis de temps en temps ton Zèbre ! “ Pendant que le serveur me prépare mon tartare avec un doigté de magicien (encore un des rares privilèges de la Georges), je déblatère : porquetevas- Moi, pas de doute, j’ai adoré ce bouquin comme j’adore Fabienne. Mais là en plus, je trouve qu’elle a fait un grand pas. J’aime cette brièveté, ces pulsions qui surgissent au moments où on ne les attend pas, l’humour extraordinaire: “Ne t'inquiète pas, moi aussi je préfère sucer une jeune queue plutôt qu'une vieille”. Comment une femme rencontre l’autre, l’inconnu, l’insaisissable, le dangereux, celui que trop souvent l’on craint. La séduction, les regards les ambiances sonores nous entraînent vers des rendez-vous que l’on aimerait bien souvent vivre. Parfois des moments durs qui transpercent la carapace de l’auteur. Le frère, le père, l’homme... Nous ne sommes pas seulement des gros nounours! La vie sent la glaise qui vous embourbe, la fumée des usines qui crachent la mort. On peut poser son livre près de son verre de bière, rallumer une clope, prendre le temps. Le temps de s’imprégner de cette noirceur ou de ce bonheur, car les deux ne sont pas disjoints, c’est la vie avec un moment plus haut que tout: Vivre… Tout n’est peut être pas dit, si l’ensemble parait réel, Fabienne nous laisse seuls. Elle nous emporte vers d’autres mondes, bien souvent le nôtre, fait de nos malheurs, de nos non-dits, de nos petites saloperies. Car tout est là, l’effraction, le vice, l’abject, le drame, le plaisir, la rencontre impossible, la beauté toute simple d’un regard, d’une poignée de main. Au lecteur d’inventer et de poursuivre l’histoire, de toute façon cette histoire ne sera jamais finie. Laurie: - “Trop top mon canard ! Manque de liens mais c’est bon. Tu sais ce que j’ai eu envie de faire en lisant ce bouquin, hier, vers deux heure du mat. Reprendre ma vieille platine celle que l’on utilisait il y a 30 ans dans les studios K’net, la radio libre qui moussait. scratchant les morceaux que j’aimais ou ceux que le texte m’avait suggéré, en fait, une sorte de jukebox. La nuit blanche commençait, j’étais sûre du mal de tête, mais tant pis, écoute Elle me tend son casque. C’est à "Porque te vas", que je décroche. "Porque te vas/ Porque te vas/ Porque te vaaaaaaaas" . juillet 1976, cette bluette occupe la tête des hit-parades en France. Trois mois auparavant, à Cannes, le jury du Festival décernait son prix spécial à un habitué de la quinzaine, le réalisateur espagnol Carlos Saura, pour Cria Cuervos. Dans le même temps, le 24 juillet, évacuation de la région de Seveso, en Italie, polluée par un nuage de dioxine, le 28 juillet : Christian Ranucci, 22 ans, est guillotiné à la prison des Baumettes de Marseille. Les immenses glaces miroir semblent me parler, ce n’est pas le son de l’orgue de Barbarie, mais une voix qui me murmure: "Je vais te parler du secret de l’omelette norvégienne. Tu mets un fond de boudoir arrosé avec un sirop de Grand Marnier, tu le recouvre d’une couche de glace, tu enrobe l’ensemble de blanc en neige et tu passes 5mn au four chaud. Final tu flambes de nouveau au Grand Marnier." gale1Laurie: Oh tu t’endors? Parle moi un peu de La Gale j’ai bien envie de rester pour aller l'écouter au festival d’ Avatarium, Une petite nana bien vénère et toute tatouée avec des instrus qui tapent et des textes qui tuent non! Abstract, Trip-Hop, Blues ou Punk, finalement plutôt éloigné de l'aspect Electro / Hip-Hop du premier album nous disent certains. D’ après moi elle écoute aussi bien Filastine que d’autres. Moi ce qui me fait kiffer c’est ses textes et sa rage, et sur scène elle envoie pas mal. Au musée de la mine cela promet… Je me demande, si je vais pas faire une visite, le rdv est à 19h30 pour une visite guidée du musée, et après on se tape la Gale, Laurie: -Cela me dit bien, surtout la fin, et faut qu’on amène des bouchons Avataria lance une collecte de bouchons de liège pour un projet d’éco-construction de Catamaran… Plus le temps de parler, nous sortons et respirons l’air magnifié par Louis Pradel évangélisé par Michel Noir, sacralisé par Raymond Barre, sanctifié par Gérard Collomb. Barbarinesque tout ça,  juste le temps de fumer une Craven A : vivement jeudi, à la Coop ?

Franck Bonnéric

      notes * “Du côté des hommes” de Fabienne Swiatly Éditeur : La Fosse aux ours   * La Gale au festival Avatarium samedi A partir de 20h / Salem City Rockers so dernier est disponible en digital sur vitesserecords.com et physiquement (en cd et vinyl) chez votre disquaire adoré. La 17e édition du festival Avatarium se tiendra à Saint-Étienne 19 et 21 mai 2016, et principalement au Musée de la Mine. Au programme comme chaque année : concerts, performances, expositions, ateliers et conférences ; mais surtout une autre façon de faire. De l’art du contre-pied en mode hors-pistes. Investir symboliquement le Musée de la Mine n’a bien évidemment rien d’anodin. Les Avatariens s’y emploient depuis quelques années en tissant délibérément des liens entre le passé et le présent, entre les luttes ouvrières de jadis et les alternatives libertaires d’aujourd’hui, pour édifier un festival Autrement. *Brasserie Georges l’histoire qui hante les lieux ! Édouard Herriot, fidèle client, en déjeunant avec Léon Blum, aurait déclaré : “Ici, c’est un resto populaire et c’est une cuisine bourgeoise. Voilà ce que devrait être le socialisme”. En savoir plus sur www.lebonbon.fr . En avril 2000, elle recevait ainsi 700 convives pour le lancement de la campagne municipale de Charles Millon, qui a noté sur le livre d'or: «On a gagné la Georges, on gagnera Lyon.» Onze mois plus tard, entre les deux tours, le PS réunissait à son tour 700 militants, pour un grand «banquet républicain». La soirée avait été arrosée, et quelques-uns des candidats étaient repartis le regard très vitreux. «Quand j'ai vu l'ambiance, se souvient le patron, j'ai dit "cette fois, c'est fini, ils ont gagné".» Quelques jours plus tard, Gérard Collomb conduisait sa famille chez Bocuse, pour fêter sa victoire. www.liberation.fr/gueules-de-lyon

Lady Einstein

Ce jeudi 25 mai à la Coop, Une performance débraillée et jubilatoire, Lady Einstein te kifff, te tripote les entrecôtes,te fais valdinguer au sol et te fais des Love’n kiss pirates. Et comme d’habitude dans une ambiance sympa et festive avec les tapas et pinchos de la Coop    13083301_1728452384036758_5710602380740211572_n
Lady est "Successivement artiste performeuse, chorégraphe, plasticienne, vidéaste, punk et chercheuse en hybridations visuelles, activiste et dyslexique".  Sandrine Salzard s'aventurera depuis toujours hors des dogmes. . En solo, elle "performe",  l'art -contemporain et la musique fusionnent et expose son travail et ses écrits dans de nombreux festivals … Ainsi que dans les lieux dédiés à l’art (la galerie du jour d’Agnès B et le Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, le Palais de Tokyo, La fondation Zadkine pour l’Art contemporain…) Einstein, c'est Antonin Chaumet, il est à l'origine de l'univers sonore du projet Lady Einstein, incarnant un personnage mystérieux, alternant entre le son du saxophone baryton et celui de son synthétiseur. Venant du punk hardcore underground DIY, en passant par le théâtre de rue (Compagnie Les Mauvais Sujets ), il étudie la musique contemporaine, la musique improvisée et les musiques électroniques.
 Ce mélange lui permettra d’intégrer différents projets musicaux, Shoshu (dada rock), Le Zanzibar Hotel (cabaret chansons improbables), Anacharsis Cloots (hard core), La Marmaille (post fanfare), Ordulu (musique improvisée)
 

-“ C’est le commandant EINSTEIN qui vous parle. //// Au nom de tout l’équipage, j’ai l’honneur de vous //// souhaiter la bienvenue à bord du Live 747 en /// Nous sommes actuellement à 8 000 mètres d’altitude //// Descente de croisière dans les abysses ... // Si vous regardez par les hublots à droite de // l’appareil, vous pourrez voir les 2 moteurs en feu. Si // vous allez de l’autre côté de l’appareil, vous verrez // Maintenant, si vous regardez notre hôtesse, elle va // vous chanter des chansons sur des Boum-Boum - // Electronique avec le sax-appeal de son beaudirection d’Hollywood. // à mi-chemin entre Paris et Texas. // Amerrissage non contrôlé ... // les 2 autres moteurs en feu, aussi. // baryton... // Elle va vous libérer l’oxygène. // Passagés futurs victimes des Brigades Blondes // Subversives, nous volons actuellement au dessus // d’un nid de coucou..... ». // « happy-end "

13087606_1729207190627944_39540551037764010_n

   unpeudeson Lady Einstein sing a gift for all the women and specially for Guerrilla-Girls Lady Einstein -Duo post DaDaiste- musique performance Chanson d'Amour pour Artiste Mort

Ziné Concert

Ce jeudi 19 mai 2016 19h à la Coopérative du Zèbre, une soirée autour de l'image et du son avec des courts-métrages sonorisés, des improvisations, des clips .... Et comme d’habitude dans une ambiance sympa et festive avec les tapas et pinchos de la Coop   Escapade. Un film de Isabelle Motel-Picard de 2015 sur une musique de Simon Laplace, avec Clément Richard dans le rôle principal. Le film de 7mn sera enrichi d'une improvisation musicale en direct sur un prolongement des images du film. L’histoire d'une fuite, d'une envolée, d'un homme qui court, pour où, pour quoi?       Le Voyage Cosmique(Russie, 1936) un film de Vassili Zouravlev, sur une musique du groupe Nanou Une oeuvre de science-fiction issue du bloc soviétique, projeté pour la première fois en janvier 1936 (ou plus probablement quelques jours avant), le film Космический рейс a connu un vif succès trop rapidement écourté : les conditions drastiques de la surveillance stalinienne ne lui permirent pas la carrière qu'il aurait du vivre, et le voile qui avait été jeté sur ce film ne s'est que très récemment levé. (plus d'info Kosmic   et l'article de Jean-Luc Algisi  ) Transformée par une musique rock atmosphérique jouée en live, ponctuée de slogans situationnistes questionnant notre rapport au voyage et à l'image .......       Tahi  Kraw  Films d'animations surannés, extraits de "GNDRFCK", "Yukio Marionnette" et "Pardon pour la vie", tirés de l'album "Selbstschmerz" sur une musique électronique douce-amère dans univers sombre et éthéré     Ce jeudi 19 mai 2016 19h à la Coopérative du Zèbre, une soirée autour de l'image et du son avec des courts-métrages sonorisés, des improvisations, des clips .... Et comme d’habitude dans une ambiance sympa et festive avec les tapas et pinchos de la Coop    

Movemiento 2

Continuons d’en débattre?

Ce mardi 17 mai 19 h. Projection du reportage photo NuitDeboutLyon puis débat avec Sophie Béroud, (sociologue) Bernard Bouché (Solidaire) et des participant de Nuit Debout Lyon.
Agora, portraits ambiances
Agora, portraits ambiances
La lucidité est la blessure la plus proche du soleil. Elle brûle mais elle éclaire les destins. René Char Un mois après une première intervention revigorante, Sophie Béroud revient le 17 mai à la Coopérative du Zèbre pour un nouveau débat élargi sur la "loi travail" et les mouvements de résistance qu’elle a suscitée. Après une pétition qui a rassemblé plus d’un million de signatures, après plusieurs semaines d’amples manifestations et d’occupations de lycées et de facultés dans toute la France, après l’émergence aussi rapide qu’inattendue de l’occupation des places par Nuit Debout, mais aussi après le retour de la violence d’Etat. Alors que le gouvernement vient de faire passer en force son projet de loi avec le 49,3. Dans Médiapart Théo Roumier, l’un des dix organisateurs de l’appel « On bloque tout ! » qui rassemble désormais 1 500 syndicalistes de plusieurs horizons (CGT, SUD/Solidaires, FSU, CNT, CNT-SO, LAB) et 70 structures syndicales," l’objectif du blocage de l’économie reste un vrai outil de pression dans le rapport de force ». « Si on ne bosse plus, ça s’arrête. Après, il faut continuer à mettre cet objectif en perspective : est-ce que ça se construit avec une grève reconductible, une massification des Nuits debout, des blocages à des points spécifiques ? Est-ce que Nuit debout peut remplir le rôle des assemblées interprofessionnelles des mouvements de 2003 ou de 2010 ? Partons à la recherche de ça, sans rien oublier de l’histoire passée, sans rien calquer ?" Il est toujours nécessaire de débattre des nouvelles promesses démocratiques que porte la mobilisation. L’espoir de balayer nos désillusions récentes et d’inventer un retour de l’individu et du collectif ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas ! Pour ces raisons et bien d’autres, retrouvons-nous pour discuter et échanger collectivement dans un cadre plus réduit que les places ou les rassemblements. nuitdebouttoulouse Mardi 17 mai à La Coopérative du Zèbre (22 rue Jean-Baptiste Say, Lyon 1er) à partir de 19 h. Projection du reportage photo NuitDeboutLyon, puis débat avec Sophie Béroud, maître de conférences en science politique à l’Université Lumière-Lyon 2, spécialiste en sociologie du syndicalisme et des mouvements sociaux en France et en Espagne, Bernard Bouché (Solidaire) et des participant de Nuit Debout Lyon. Et comme d'habitude dans une ambiance sympa et festive avec les tapas et pinchos de la Coop  
40 Mars Place Guichard
40 Mars Place Guichard
Un superbe reportage photo en continu, sur les Nuits Debouts Lyonnaises  NuitDeboutLyon  

Balmino

À la Coopérative du Bronx deux belles soirées avec Stéphane Balmino, le jeudi 12 mai Underground avec Tribute to Tom Waits - Balmino & Longre et le vendredi 13 mai Balmino en solo.   13178698_1339896139360665_4030553335834794067_n  
Blues chaotiques, tangos déjantés, ballades croonėes, voilà des années qu' accompagné de sa guitare Stéphane Balmino scande les chansons de Tom waits. Muni de ses harmonicas Olivier Longre le rejoint à l'hiver 2015 pour colorer la partie plutôt folk blues du répertoire du grand Tom. Laissons parler une chronique de nos enchanteur.eu des années 2012: “ Pour l’occasion, Balmino porte un chapeau, le même que the boss. « Pourquoi s’attaquer au patron, à l’Everest ? » s’interroge-t-il : « On va se balader dans l’œuvre du maître… » 90 minutes en v.o., en rock sans le rauque d’origine ...... Le voyage sera beau. La voix est celle de Balmino, qui caresse les mots et ne s’y brise pas, qui les interprète comme un acteur endosse un rôle qui lui fait seconde peau, avec l’aisance d’un grand artiste. Dans les vers de Waits, souvent le bourbon bourdonne, rimes chancelantes, musique titubante. Qu’il se teinte rock ou presque folk, le chant du maitre Waits élargit le champ de Balmino, lui donne plus d’ampleur encore, étalonne son talent, même s’il privilégie surtout les instants rock, dans un plaisir jubilatoire et contagieux."
  balmino2  
Un mec plutôt surprenant, comme son aventure avec Emmanuel Meirieu avec la pièce de théâtre Mon traître de Sorj Chalandon dont il en parle ainsi : " Il a commencé uniquement par me faire chanter puis petit à petit m’a amené au texte en intégrant aux parties chantées de vrais moments de jeu. De fil en aiguille je me suis vraiment laissé prendre et je ne le remercierais jamais assez de m’avoir piégé de la sorte !" Ou sa reprise de Nu d’ Allain Leprest en duo avec Fred Augagneur, moment sublime comme on les aime, si rare (https://www.youtube.com/watch?v=fU_B2Xfum_Q).   "Je te regarde me taire / Je t’écoute m’oublier », « J’écris sur mes doutes, j’écris sur mes peines. J’écris sur la roue qui tourne et m’entraîne », « J’ai tiré à tire d’ailes / Elles n’ont pas fait long feu c’est sûr / Les plumes de ton armure »… De quoi installer le personnage, plus tard, il nous chantera peut-être Va comprendre : « T’a fait d’ma valise une maison / De mon instinct une maladie / De mon miroir une punition une prison / De mes sourires une autopsie… " De l'Irlande à l'Italie, de la Jamaïque au Bronx-Rousse, voire même quelques compositions si la météo s'y prête, le voyage est toujours aléatoire mais depuis 20 ans vaut toujours le détour tant le mot clé du répertoire de Balmino est "human life" ...... Sans fausse pudeur, Balmino s'expose, se met à nu, mais ne nous méprenons pas : ses failles sont aussi les nôtres et nous renvoient en poésie à nos urgences, à nos envies ...   Viens partager ces moment de chansons qui dansent , rient , sanglotent ou se serrent les coudes. Viens déguster ces fabuleuses Pinchos et Tapas de l'équipe de la Coop, qui nous laisse toujours un arrière goût de reviens y. Viens partager parce qu'on est si bien quand on partage ..   La Coopérative du Zèbre (22 rue JB Say 69001-le Bronx): Jeudi 12 mai 2016  Underground avec Tribute to Tom Waits -  Balmino & Longre et le vendredi 13 mai Balmino en solo. Ouverture des portes 18 heures Pensez à réserver ! 50 personnes maxi !

Movemiento

Mouvements contre la loi travail : de nouveaux espoirs ?

La Coopérative du Zèbre et le journal lezebre.info vous invitent  à débattre ce mardi 12 avril 19 h, et accueillera Sophie Béroud sociologue.   révolté - capture  
La Sagrada Familia ne domine pas Lyon et les Ramblas ne débouchent pas sur la place de la République à Paris. Et pourtant, après plusieurs semaines d'amples manifestations et d'occupations de lycées et de facultés dans toute la France, après les hésitations et débordements de certains syndicats, après les concessions minimales du gouvernement et le retour d'une violence d'Etat, de nouvelles formes de protestation apparaissent qui dépassent la seule opposition à la loi El Khomri et esquissent de nouvelles promesses démocratiques. Dans nos têtes surgissent de nouvelles interrogations et de nouveaux espoirs de balayer nos désillusions récentes, nos craintes d'un futur apocalyptique où l'extrême droite régnerait en maitre, d'inventer un retour de l'individu et du collectif. Pour ces raisons et bien d'autres, retrouvons nous pour discuter et échanger collectivement dans un cadre plus réduit que les places ou rassemblements.   C'est pour cela que la Coopérative du Zèbre (22 rue Jean-Baptiste Say, Lyon 1er) et le journal lezebre.info vous invitent ce mardi 12 avril à partir de 19 h. La Coopérative accueillera Sophie Béroud, maître de conférences en science politique à l’Université Lumière-Lyon 2, spécialiste en sociologie du syndicalisme et des mouvements sociaux en France et en Espagne. si-se-puede, à mardi
  Quelques liens pour enrichir le débat, parmi tant d'autres Sophie Béroud revient pour Mediapart sur la loi et ses conséquences dans le monde syndical. https://www.mediapart.fr/journal/france/190216/sophie-beroud-le-programme-du-medef-est-applique   TvDebout en direct de la place de la république. #38ma     Nicolas Framont "Les participants de ‘Nuit debout’ veulent repenser le système politique dans son ensemble" , sociologue : http://www.lesinrocks.com/2016/04/09/actualite/participants-de-nuit-debout-veulent-repenser-systeme-politique-ensemble-11818478/   Philippe Corcuff un renouveau libertaire (les inrocks) un renouveau libertaire1 un renouveau libertaire2 un renouveau libertaire3 un renouveau libertaire4   Nuit Debout lance une radio et une télévision en ligne pour «réinvestir les médias traditionnels» https://francais.rt.com/france/18752-apres-nuit-debout-radio-debout   La manifestation contre la loi El Khomri à Paris en images sur le nouveau site du collectif item. http://www.collectifitem.com/item-blog/2016/4/9/manifestation-contre-la-loi-travail-paris-le-9-avril-2016 mouvement nuit debout de lyon https://blogs.mediapart.fr/perrine-guerin/blog/100416/nuit-debout-lyon-enfin?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66  https://rebellyon.info/Un-retour-personnel-sur-la-premiere-Nuit-16151