EMILIE ZOÉ + QUENTIN SAUVÉ

Mardi 17 décembre 20h

ouverture de la Coop 18h 30

Que vous soyez vêtu d'un vieux chandail ou d’un épais gilet sans manche (toujours pas compris le principe mais bon) ou d’une doudoune made in Austria (on est mardi après tout). Rien ne pourra empêcher Emilie Zoé et Quentin Sauvé de vous retourner comme une crêpe savoyarde, quelles que soient les chapelles musicales dans lesquelles vous traînez habituellement vos guêtres. C'est l'avantage de la formule guitare/batterie (un micro chacun) et du registre indé folk rock, par rapport au metal extrême, ou aux chants polyphoniques Suisse, c’est tout bénef.

Sens de la compo, de l'interprétation, de l'efficacité, voilà à peu près le cahier des charges de base pour un duo ou une rencontre sans repère Google, mais qui remplit les salles .

Avant, il était ‘Quentin d’As We Draw‘, ou de Calvaiire, ou de Brutal Deceiver,  ou de Hourvari, avec des projets plus ou moins terminés ‘Quentin de Birds In Row‘. Quentin Sauvé s’échappe un moment du la fureur post-hardcore et s’oriente vers des compositions indie folk, arrangements minimalistes et lumineux, de morceaux plus épurés, où s’invitent parfois une trompette et quelques cordes pour son premier disque en solo. Intitulé Whatever It Takes

Guitare en bandoulière, tantôt apeurée, tantôt énervée, Zoé Akka Émilie vous plante ses grands yeux bleus quand elle ne regarde pas, complice, son batteur. Des mots tout simples, bourrés d’émotions et de poésie, une voix fragile parfois brute et épurée .....

Émilie a écrit un titre sur son dernier album, Tiger soûl, ils ont une âme de tigre et on les suivrait n’importe où .

Venez tôt y ‘a du monde les apaches ouverture 18h30